Les Traversées Tatihou 2017

Les Traversées Tatihou : quelle organisation ?

- Festivals de musique


Découvrez l'interview de Virginie

Virginie Ladurée, assistante culturelle à la délégation à la culture au conseil départemental de la Manche

> Depuis combien d’années est-ce que vous vous occupez du festival Les Traversées Tatihou ?

Depuis 2012, à mon arrivée dans le service de l’action culturelle, cette année sera ma 6e édition.

> Racontez-nous votre parcours

J’étais responsable du site de l’Abbaye de Hambye et j’ai eu envie de découvrir le spectacle vivant et je suis arrivée à l’action culturelle.

> Décrivez-nous l’organisation que demande le festival Les Traversées Tatihou en amont ?

L’organisation du Festival Les Traversées Tatihou occupe 2/3 de mon temps sur l’année. Je suis en charge de la coordination des bénévoles, des contrats avec les artistes et de la logistique du festival c’est-à-dire tout le volet de l’accueil et du séjour des artistes ( transport, restauration , hébergement…), la restauration des équipe etc.

Il y a aussi le volet communication qui est important (la rédaction de la plaquette du festival, des différents supports….).  C’est un travail collectif avec l’équipe de l’action culturelle et celle de la direction de la communication (affiche, programme, flyer, insertion presse, badge etc….). Je m’occupe aussi de la coordination des bénévoles et de la planification pendant le festival. Sans eux le festival ne pourrait pas se faire.

> Combien de temps avant est-ce que vous commencez à le préparer ?

Dès la fin de l’édition Les Traversées Tatihou nous effectuons une phase bilan avec l’équipe, les partenaires, les prestataires pour anticiper la préparation de l’édition suivante qui commence dès octobre/novembre.

> Quels sont les différents services du conseil départemental impliqués dans le festival Les Traversées Tatihou ?

Plusieurs services et personnes contribuent en effet au bon déroulement du festival :

La directrice de l’action culturelle au conseil départemental Laurence Loyer-Camebourg, le service comptabilité de l’action culturelle, la billetterie et la régie, les collègues du parc de l’action culturelle (régisseur, technicien son, technicien lumières, magasiniers etc.), tous les pôles de la direction de la communication du conseil départemental, l’imprimerie du conseil départemental, les moyens généraux pour le catering des techniciens et en loge, Manche Tourisme pour les réservations de gîtes et d’hôtels pour les artistes, les collègues de l’île Tatihou, la coordinatrice de la promotion culturelle, le centre d’entretien routier de Saint-Vaast-la-Hougue qui permet de stocker du matériel et d’avoir un endroit pour préparer la décoration du village.

> Comment les groupes sont-ils sélectionnés ?

C’est Laurence Loyer-Camebourg qui est la directrice artistique du festival et qui pourra vous donner plus de détails sur le recrutement des artistes. (prochain article sur le blog 🙂 ) à découvrir ici !

> Un festival ne peut se faire sans bénévoles combien sont-ils à répondre présents chaque année sur le festival ? pour assurer quels types de poste ?

En effet nous avons commencé en 2012 avec une vingtaine de bénévoles et nous avions 90 bénévoles en 2016 !

Les missions sont variées puisque nous avons tout d’abord besoin des bénévoles pour le volet communication du festival. Des bénévoles nous aident en amont du festival pendant 2 jours à la mise sous pli pour envoyer 3000 à 4000 programmes aux festivaliers qui sont déjà venus. Ils répondent aussi présents pour diffuser des flyers sur le marché de Saint-Vaast-la-Hougue avant et pendant le festival.

Nous avons également besoin des bénévoles pour un autre poste qui nécessite d’avoir une bonne condition physique : le montage et le démontage encadré par les intermittents sur l’île Tatihou, à Saint-Vaast-la-Hougue, sur les scènes du Tatihou Tour et sur le village. Nous avons besoin de jeunes bénévoles 🙂 pour les activités plus physiques d’où l’appel à bénévoles lancé cette année.

Les bénévoles sont aussi là pour accueillir le public, contrôler les billets, placer les personnes dans les chapiteaux, distribuer des casques pour les jeunes enfants pendant les concerts, ouvrir et fermer la marche de la nuit de bal sur l’île, accueillir au bateau les personnes à mobilité réduite pour une prise en charge personnalisée, nettoyer les salles après les concerts, ils viennent aussi en renfort de l’équipe du prestataire restauration. Ils décorent et agencent les espaces sur le village. Des ateliers de préfabrication des éléments du décor ont lieu en juillet avec les bénévoles et le scénographe professionnel engagé pour le festival.

Les bénévoles du festival Les traversées Tatihou font preuve d’une disponibilité incroyable !

> La tension et la pression montent à l’approche du festival j’imagine, avec des évènements inattendus à gérer comme la panne du bateau amphibie l’année dernière,  quelles sont les qualités indispensables à avoir dans ces moments-là ?

C’est le travail d’équipe et la solidarité qui sont avant tout importants dans ces moments-là puisqu’en échangeant entre nous pour pallier à un imprévu les idées viennent des uns et autres. L’appui des bénévoles est très apprécié quand il faut gérer des impondérables.

> Une anecdote à nous raconter ?

Cela s’est passé il y a 4 ans, lors d’un accueil à l’aéroport de Roissy d’un groupe gréco-turque, leurs bagages ont été perdus, ils sont restés attendre leurs bagages dans un hôtel à côté de Roissy mais un des bagages n’a pas été récupéré. Il y avait le costume d’un des musiciens dans ce bagage…nous avons trouvé une solution puisque l’un des bénévoles du festival lui a prêté un costume complet pour le concert 🙂

> Un ou plusieurs coups de  sur le prochain festival Les Traversées Tatihou ?

Oui j’en ai plusieurs il y aura Charlélie Couture qui viendra avec un album cajun, le duo (violoncelle et voix) Hedi Hasa et Maria Mazzotta qui viennent d’Albanie et d’Italie du Sud, Emel Mathlouthi, une artiste tunisienne engagée et enfin Abou Diarra, chanteur et joueur de kamele n’goni malien.

> En quelques-mots : comment définiriez-vous le festival Les Traversées Tatihou pour donner envie à de nouveaux festivaliers de venir cette année ?

C’est un festival à taille humaine, la proximité est très grande entre les artistes et le public, les artistes ne sont pas mis à part. On mange ensemble dans le village et c’est ce que le public apprécie. On souhaite attirer un public familial c’est pourquoi il y aura un bal pour enfants et un bal pour les familles ainsi qu’une nuit électro-trad à destination d’un public plus jeune.

Anne-Françoise

horaires

Ouvert de 10h à 19h

horaires

Du 14 août 2017 au 26 août 2017

telephone

02 33 05 98 41

mail

culture@manche.fr

site

www.manche.fr/culture/traversees-tatihou.aspx

lieu événement

Ile Tatihou et Saint-Vaast-la-Hougue

2017 bénévoles tatihou culture manche île île tatihou logistique musique musiques celtiques musiques du monde organisation organisation festival saint-vaast-la-hougue tatihou 2017